Vous êtes ici : DYPACFRActualités

An Anatomy of England Material cutlure and early modern character sketches

Rencontre scientifique organisée par le Laboratoire DYPAC, le 8 novembre 2019.Intitulé "Une Anatomie de l'Angleterre : Culture matérielle dans les livres de caractères de la première modernité"

le 8 novembre 2019

Vendredi 8 novembre 2019 de 10h30 à 12h30 et de 15h à 18h
10h30-12h30 Maison de l’Étudiant.e, UVSQ, Guyancourt
15h-18h Bibliothèque Municipale de Versailles

 Au début du XVIIe siècle en Angleterre le genre littéraire du caractère connait une vogue sans précédent après la parution, en 1592, de la traduction latine des Caractères de Théophraste (c. 319 BC) par l’humaniste protestant Isaac Casaubon. Nombreux sont les auteurs qui se plient alors aux exigences formelles et stylistiques des caractères pour procéder à des dissections anatomiques de la société anglaise de la première modernité. Tandis que l’âge d’or glorifiant les premiers Stuarts est célébré dans les masques et que l’âge de fer est fustigé dans les brochures en prose, le caractère s’avère être un outil privilégié, soit pour faire l’éloge de types idéaux et des vertus stoïco-chrétiennes, soit pour dévoiler l’altération d’un monde en mutation, voire empoisonné, comme l’atteste le scandale de l’affaire Overbury en 1613.

De la veine didactique des Characters of Virtues and Vices(1608) de John Hall au propos moins satirique de la Microsmographiede John Earle (1628) ou des Whimsiesde Brathwaite (1631) et sans oublier la verve des Overburian Characters, recueil à plusieurs mains qui connut quatre éditions en 1614, les auteurs de caractères compilent des miscellanées de pièces juxtaposées, contemporaines des premières grandes collections d’art. Tels des hiéroglyphes égyptiens condensant de multiples significations en peu de signes, comme l’indique la définition insérée dans les Overburian Characters (« What a Character Is »), les caractères empruntent à la fois au style épigrammatique et à la méthode prosopographique, proposant ainsi une galerie de types moraux ou de positions sociales.

Dans le prolongement de la journée d’études de 2017 consacrée aux objets du voyage et voyage des objets, ce projet se donne pour but de renouveler l’étude du genre du caractère en déplaçant le point focal des « traits de caractère » vers la culture matérielle (l’étymologie grecque du terme renvoie à l’outil utilisé pour graver). Il s’agira d’étudier dans quelle mesure les objets participent à la caractérisation idiosyncratique des types, qu’ils soient exemplaires ou satiriques. Quel lien entre les objets et l’identité ou l’affectation ? Comment l’incrustation d’objets domestiques, de biens de consommation dans la texture du caractère vient-elle éclairer les pratiques sociales ou religieuses des personnages ? Comment la culture matérielle au sein des caractères sert-elle le discours protestant anti-matérialiste ou encore, comment contribue-t-elle à l’altération des proportions et des perspectives à l’œuvre dans l’artifice maniériste de ces vignettes ?
Informations complémentaires
 Ce colloque est organisé par :

Anne Geoffroy (Université Versailles-St Quentin-en-Yvelines)

Contact :
Anne Geoffroy :