Vous êtes ici : DYPACFRLe laboratoireEnseignants-chercheurs

trombi

Coordonnées

Discipline(s) enseignée(s)

  • Humanités Numériques
  • Sciences numériques appliquées à la gestion de l'information
  • Techniques de la recherche en histoire
  • Méthodologie des études littéraires

Thèmes de recherche

Les activités de recherche de Giovanni Vitali reflètent sa formation interdisciplinaire, à commencer par son double parcours d'études, littéraire et linguistico-philologique. De ce fait, sa production scientifique est axée sur trois thèmes en apparence éloignés, mais regroupés autour d'une même approche. Il s’intéresse à l’étude des relations entre les productions artistiques, les mouvements sociaux et la politique. L’analyse des textes de conflits armés tels que les deux guerres mondiales, mais également de conflits idéologiques et culturels, se trouvent donc au cœur de son travail.
Ses trois axes principaux de recherche sont :
- Histoire, conflits et politique
- Littérature et multilinguisme
- Méthodologie numérique
Il combine dans son approche les études culturelles et l’usage du numérique, notamment des techniques de Traitement Automatique des Langues orientées vers l’analyse du discours. Son travail se situe après la création du corpus, entre l'analyse numérique du texte et la représentation des données. Son premier domaine de spécialisation en informatique est la visualisation des données : Il est spécialiste de cartographie numérique, de SIG (Systèmes d'Information Géographique), d’analyse de réseaux, et il possède des compétences en programmation Python et JavaScript, mais son environnement de choix est R.

 

Publications

  1. Ouvrages

G. P. Vitali, Voices of Dissent. Interdisciplinary Approaches to New Italian Popular and Political Music (Oxford: Peter Lang: 2020), 394. [link: https://www.peterlang.com/view/title/65533?format=PBK]

  1. Direction d’ouvrages collectifs

Bertrand Westphal, Giovanni Pietro Vitali, Carola Farci, Francesco Calzolaio, Elian Yains, Mehdi Alizadeh (sous la direction de), Espaces de conflit et textes de guerre (Limoges : Presses Universitaires de Limoges, 2020). À paraître 2020.

  1. Articles et chapitres d’ouvrages collectifs

À paraître

G. P. Vitali, « Visualising Second World War Violence through an Atlas of Nazi-Fascist Repression », DSH - Digital Scholarship in the Humanities 34/4 (2020).

G. P. Vitali, « On a chanté vos batailles. Les conflits sud-américains dans la musique de The Clash, Manu Chao et Modena City Ramblers », dans Bertrand Westphal, Giovanni Pietro Vitali, Carola Farci, Francesco Calzolaio, Elian Yains, Mehdi Alizadeh (sous la direction de), Espaces de conflit et textes de guerre. Une géographie des oppositions (Limoges : Presses Universitaires de Limoges, 2020).

2020

G. P. Vitali, « What is a last letter? A Linguistic/Preventive Analysis of Prisoner Letters from the Two World Wars », Quaderni di Umanistica Digitale (2020), 265-272. [link: https://convegni.unicatt.it/aiucd-Vitali.pdf]

G. P. Vitali, « Le ultime lettere di Primo Levi e i suoi compagni ad ogni passo verso Auschwitz », dans Paolo Rigo, Laura Toppan and Maria Antonietta Garullo, (sous la direction de), Scolpitele nel vostro cuore. Primo Levi a cento anni dalla sua nascita (Roma: Ensemble, 2020).

2019

G. P. Vitali, « Un viaje gráfico de crítica política: Análisis geográfico-temático de los diseños de Eneko de Las Heras en los periódicos Interviú y 20 Minutos », Artl@s Bulletin 8/2 (2019), 87-110.  [link: https://docs.lib.purdue.edu/artlas/vol8/iss3/6/]

G. P. Vitali et Simon Gabay, « A Theatre of Places: Mapping 17th French theatre », ACM-GIR’19.  [link: https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02388411/document]

Publications plus anciennes 

Activités / CV

Giovanni Pietro Vitali a étudié la linguistique et la littérature à l'université de Pise. En plus de ses études de lettres modernes, Giovanni a également suivi une formation dans le domaine plus technique de l'édition et a travaillé dans la programmation éditoriale. Après sa maîtrise en langue et littérature italiennes, il a commencé en 2011 son doctorat en sciences du langage à l'Université pour étrangers de Pérouse et l'année suivante, s'est inscrit en thèse à Paris 4 Sorbonne en 2011 puis à l’Université de Lorraine en 2013 en littérature italienne. En 2012, il est devenu chercheur contractuel en enseignement de la langue italienne dans le cadre du projet FIRB (équivalent italien d'une ARN française) LIRA : La Langue Italienne sur le Web pour l'Apprentissage. Après sa thèse, en 2014, Giovanni a travaillé à l'Université de Lorraine comme lecteur de langue italienne (2014-2016) puis comme ATER (2016-2017). Il a ensuite occupé un poste d’ATER au département d’italien de l'Université de Poitiers (2017-2018). Sa première participation en 2016 à L’École européenne d'été en humanités numériques de l’Université de Leipzig (école dans laquelle il enseigne désormais) lui a donné envie de poursuivre l’apprentissage des humanités numériques.

Il a obtenu en 2018 la prestigieuse bourse européenne Marie Skłodowska Curie Individual Fellowship avec le projet « Last Letters from the World Wars : Forming Italian Language, Identity and Memory in Texts of Conflict », une analyse linguistico-thématique des dernières lettres des condamnés à mort des deux guerres mondiales menée avec des outils d’humanités numériques. Ce projet a été mené dans le cadre de l’University College de Cork, en collaboration avec l’Université de Reading et la New York University. La même année, il a été nommé chercheur associé à l'Université d'Oxford où il est responsable de l'analyse numérique du projet AHRC (équivalent britannique d’une ANR française) « Prismatic Jane Eyre » du programme « Creative Multilingualism ». En novembre 2020, Giovanni publie sa première monographie intitulée Voices of Dissent : Interdisciplinary Approaches to New Italian Popular And Political Music [lien : https://www.peterlang.com/view/title/65533?format=PBK] aux éditions Peter Lang (Oxford), dans laquelle il étudie la musique politique italienne à travers une approche linguistique, culturelle et informatique en accordant une attention particulière à la période qui a suivi la chute du mur de Berlin et la naissance de la société post-idéologique.

En décembre 2020, il est nommé Maître de conférences en Humanités Numériques à l'Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines - Université Paris-Saclay. L'ensemble de son curriculum peut être consulté en suivant ce lien [lien : https://digitalkoine.github.io/CurriculumVitae_GPV/]