Vous êtes ici : DYPACFRActualités

Versailles et le Japon : circulations d'objets et construction d'imaginaires (XVIIe - XXe siècles)

Aya Okanouchi, étudiante en Master 2 Histoire culturelle et sociale, obtient une bourse de la Fondation des Sciences du Patrimoine pour son projet de recherche qui porte sur Versailles et le Japon.

le 9 décembre 2015

le mercredi 9 décembre 2015

Étudiante en Master 2, Aya Okanouchi s'intéresse au goût pour le Japon dans le Paris des Lumières : objets importés, imitations, hybridations de laques japonais et d'objets fabriqués sur place, jeux d'associations avec la Chine et tout un Orient mythique en témoignent dans les catalogues de ventes aux enchères. Grâce à sa bourse PatriMa, obtenue en partenariat avec le service de la Conservation du Château de Versailles, Aya Okanouchi va directement mettre ses résultats au service de la compréhension des laques japonais - ceux de Marie-Antoinette - que le château a abrités. Mais elle va aussi étendre son enquête dans l'espace et dans le temps en explorant la place tenue par le patrimoine matériel et immatériel versaillais - approprié par des expositions et des créations - dans les échanges contemporains entre la France et le Japon.

Ses travaux sont sous la responsabilité scientifique de Pauline Lemaigre-Gaffier, maître de conférences en Histoire moderne.

> Consulter les résultats de l'appel à projets 2015 - bis
Informations complémentaires
En savoir plus sur la Fondation :

> Site web de la Fondation des Sciences du Patrimoine

© Photo (C) RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Thierry Ollivier.