Vous êtes ici : DYPACFRThèmes et projets de rechercheProjets

Usages politiques et esthétiques de l'imaginaire troyen à l'époque médiévale : approche interdisciplinaire d'un espace privilégié de réflexion pour penser la transition

Coordinateur : Anne Rochebouet, (DYPAC-UVSQ) et
Partenaires : Aude Mairey (CNRS/Lamop),
Financement : Maison des Sciences de l'Homme - Paris Saclay
Durée : 12 mois

du 1 mars 2019 au 1 décembre 2020

La guerre de Troie, considérée au Moyen Âge comme un événement historique fondateur, a durablement et massivement irrigué la création artistique et littéraire comme les discours scientifiques et politiques de tout l’Occident. Du fait de ce statut fondateur, cette « matière » est bien plus qu'un simple réservoir légendaire commun : elle devient un véritable espace de réflexion mettant en jeu le social, le politique et l'esthétique, et sert ainsi à penser le monde et la société dans toute sa complexité. Par ailleurs, le lien intime entre la matière troyenne et la question des origines l’amène à constituer un lieu accueillant pour penser, sous toutes leurs formes, les transitions - celles que l’on subit comme celles que l’on veut initier.
Le présent projet vise à fédérer un réseau de spécialistes internationaux pour étudier ces usages de l’imaginaire troyen grâce à une approche interdisciplinaire (lettres, histoire, philologie, histoire de l’art, anthropologie). Par l’organisation de trois workshops et la réalisation parallèle d’un outil numérique de cartographie des données étudiées, il a pour objectif de créer des espaces de rencontre et de dialogue afin de tracer de nouvelles perspectives pertinentes pour interroger la fonction de laboratoire réflexif qu'a pu remplir la matière troyenne à l'époque médiévale.