Vous êtes ici : DYPACFRThèmes et projets de rechercheSoutenances de thèses et HDR

Représentations littéraires de l'étranger au XIIe siècle, des chansons de geste aux premières mises en roman

le 1 décembre 2004

décembre 2004

par Wilfrid Besnardeau
Discipline : Littérature médiévale

Si les chansons de geste mettent en place une série de stéréotypes qui font que l'auditoire est rarement surpris d'une représentation qui vient justement combler une attente, il apparaît qu'avec l'avancée du siècle, la notion d'étranger se complique. Ceci est dû à un double mouvement d'inclusion et d'exclusion se traduisant par l'apparition dans les œuvres d'étrangers en voie d'intégration et d'indigènes en voie de marginalisation. Ceci est parallèle à l'émergence d'un genre littéraire nouveau: le roman, dont tous les personnages sont étrangers. Ils sont dans une certaine mesure typés comme des étrangers épiques mais, en tant que précurseurs de la chevalerie médiévale dont se réclame l'auditoire, ils se révèlent surtout des individus particulièrement ambivalents, dont certains connaissent une réelle valorisation.
Informations complémentaires

Directeur de thèse : Francine Mora