Vous êtes ici : DYPACFRThèmes et projets de rechercheProjet 2020-2025

Projet 2015-2019

La programmation scientifique du laboratoire DYPAC de 2015 à 2019 :


Axe 1. La fabrique du patrimoine : processus, formes et objets


Cet axe se consacre à la question de la patrimonialisation des objets culturels, entendu ici au sens large. Les travaux proposeront un approfondissement de l’étude des processus culturels et sociaux par lesquels la société européenne a produit, dans le temps long de son histoire, une catégorie d’objets bénéficiant d’un statut singulier et de procédures de conservation et de transmission distinctives.

Axe 2. Patrimoine matériel, patrimoine immatériel


Au sein de cet axe, il s’agira d’interroger une catégorisation courante des objets dont la frontière, dans le contexte récent d’émergence de la société du numérique, devient plus poreuse qu’autrefois. Les processus de dématérialisation des objets constituent un enjeu sociétal fondamental, car elle modifie les conditions d’accès au patrimoine, bouleverse les dispositifs de sa conservation et de sa protection et ouvre la voie à des formes de regroupements virtuelles et participatives qui renouvellent profondément l’organisation du travail intellectuel et les figures traditionnelles de l’autorité.

Axe 3. Cultures, patrimoines, et savoirs en Europe


Cet axe sera consacré à l’étude des formes de patrimonialisation des discours, en particulier des discours littéraires et scientifiques, qu’il s’agisse de l’astronomie, de la médecine ou des sciences de l’érudition et des objets, dont l’émergence, l’individualisation et l’identification sont un phénomène majeur de l’histoire culturelle de l’Occident de l’Antiquité à la fin du 18e siècle. Il s’agira d’étudier cette dynamique qui contribue à la constitution d’un « régime d’historicité » et qui conduit à la mise en place de nouveaux modes de conservation et de transmission des images, livres et archives.

Axe transversal : Les collections


Cet axe permettra de focaliser l’attention sur un type de regroupement d’objets particulier, inscrit dans une chronologie large (14e-19e siècle), qui joue un rôle fondamental dans la constitution du patrimoine européen contemporain, tant dans le domaine des bibliothèques que des musées. Cet axe est un prolongement du projet CORECOL initié par Emmanuel Bury en 2013.
Le projet apportera une contribution à l’histoire du collectionnisme, du connoisseurship, mais il proposera également une étude des usages et des fonctions politiques et culturelles attachées à la constitution et à la transmission des collections au cours du Moyen Âge et à l’époque moderne.
Un volet sera également consacré à l’étude du rapport entre archives et collections à partir des derniers siècles du Moyen Âge. Il s’attachera à confronter les deux notions et à préciser le rôle des collectionneurs dans la transmission des archives et dans l’émergence de l’archivistique comme savoir progressivement théorisé.


Précédent contrat 2010-2014