Vous êtes ici : DYPACFRLe laboratoireChercheurs invités et Post-doctorants

trombi

Coordonnées

Thèmes de recherche

Marseille pendant la Révolution française, 1789-1794. Essai de cartographie historique à partir d’un SIG

Le projet de recherche intitulé « Marseille pendant la Révolution française: essai de cartographie historique à partir d’un SIG » est un projet de recherche doctorale de trois ans. Le projet est conduit grâce à la collaboration des historiens de l'Université de Teramo, des historiens et des cartographes du Centre Norbert Elias (UMR 8562, Marseille) et des experts SIG d'ESRI Italia Spa. Le projet vise à numériser et à géoréférencer la carte de Marseille au début de la Révolution, pour pourvoir cartographier les principaux événements et phénomènes qui se sont produits dans la ville au moment de la Révolution française.
La recherche étudiera les sources historiques disponibles et appliquera à l'histoire révolutionnaire de Marseille la méthodologie interdisciplinaire et intersectorielle combinant les outils de l'historiographie, de la géographie et des géosciences (SIG). Ce projet de recherche comporte plusieurs domaines disciplinaires et peut être situé dans le domaine d'étude innovant connu sous le nom d’humanités numériques. L'objectif méthodologique est de combiner les outils et les données recueillis par la recherche historique et la technologie SIG pour représenter l'histoire de (et) l'espace. En plus d'utiliser les outils traditionnels de l'historiographie (comme la recherche archivistique et bibliographique), le projet prend en compte trois innovations historiographiques parmi les plus importantes et récentes qui ont émergé depuis les années 1980 et sont connues comme “linguistic, temporal and spatial turns”. L'objectif du projet est de renforcer ces acquisitions en les combinant avec la technologie des Systèmes d'Information Géographique (SIG). L'utilisation de SIG permettra non seulement d'analyser plus efficacement les données recueillies grâce à la recherche documentaire et à la bibliographie, mais aussi de créer une cartographie interactive et multidimensionnelle capable de reproduire les représentations spatiales et historiques de l'espace. Cette approche méthodologique nous permettra de produire une carte historique interactive des espaces et des événements urbains de Marseille tandis que de nouvelles interprétations pourront être proposées d'une manière novatrice pour communiquer l'histoire au grand public.

Le projet est innovant :

- en termes historiographiques :

A) parce qu'il poursuivra les travaux entrepris désormais depuis plusieurs décennies qui ont contribué à une histoire provinciale de la Révolution française ( cf. la collection, inachevée, “Histoire provinciale de la Révolution française”, sous la direction de Louis Bergeron et Jean-Luc Mayaud, Toulouse, Privat, à partir de 1986) en mettant une grande ville du Sud de la France, Marseille, au centre de l’enquête; l’intérêt spatial prolonge également la grande entreprise conduite par l’EHESS sous la direction effective de Claude Langlois et Serge Bonin, sous le titre de Atlas de la Révolution française (Paris, 10 volumes, 1987-2000). L’objectif est de réaliser une sorte de micro-cartographie de la vie politique et sociale de Marseille à l'époque de la Révolution.
B) parce qu’il applique pour la première fois la technologie SIG au cas d'étude de Marseille;
- en termes d'approche de la recherche parce que son ambition est de favoriser une forte collaboration non seulement entre différentes disciplines (histoire, géographie, sociologie, etc.) mais aussi entre différents domaines (éducation, industrie culturelle, ITC, etc.)
- en termes d'implications concrètes de la recherche, car l'ambition est de développer des solutions créatives pour maximiser le potentiel de HGIS en créant des GIS historiques virtuels qui donneront une forme numérique et cartographique à l'histoire révolutionnaire de Marseille. Le projet vise à affirmer le rôle de l'histoire dans la communication publique et l'économie du savoir.
- fournir aux citoyens un ensemble d'outils pour mieux comprendre le passé et les domaines dans lesquels ils vivent.
- créer un format (sous forme d'APP) pour la représentation virtuelle et interactive des espaces historiques qui peuvent être reproduits et à plus grande échelle.

La recherché prévoit :
  • la constitution d’une base bibliographique sur l’histoire de Marseille dans les années 1789-1794
  • la constitution d’une base de données sur tout ce qui peut être cartographié concernant Marseille dans les années 1789-1794
  • l’élaboration d’un SIG pour Marseille vers 1790, à partir des cartes anciennes existantes

Activités / CV

  • Doctorant Université de Teramo/ EHESS Marseille
  • Ecole d'archiviste paléographe à l'archive d'Etat de Naples 
  • Master en histoire moderne et contemporaine