Accès direct au contenu

Dans :

Dynamiques patrimoniales et culturelles (DYPAC), laboratoire de l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf

Dynamiques patrimoniales et culturelles (DYPAC) > Les publications > Ouvrages

La médecine de guerre en Grèce ancienne

Évelyne Samama, Turnhout, 2017, 588 pages, 2 b/w tables, 156 x 234 mm ISBN : 978-2-503-56645-0 Prix : 90€ H.T.

r3ps3iox
Des origines grecques de la médecine militaire, considérée comme une invention romaine

Dans l'Antiquité, la médecine est grecque. Pourtant, la naissance d'une médecine militaire est communément attribuée à l'armée impériale romaine. Comment imaginer que les connaissances médicales n'ont pas servi aussi aux soins des blessés lors des si nombreux conflits qui ont émaillé l'histoire des Grecs entre le VIIIe siècle et le Ier siècle a.C. ? En d'autres termes, la médecine de guerre n'est-elle pas également grecque ?
Ce livre est consacré aux soins reçus par les soldats au front, mais aussi à leurs conditions sanitaires. Il s'inscrit donc dans les recherches menées en histoire de la médecine proprement dite, à propos des connaissances médico-chirurgicales, que ce soit la prise en compte de la souffrance, les traitements administrés sur les champs de bataille puis à l'arrière, ou encore la formation du personnel soignant. Il s'efforce aussi de répondre à des questions concernant des domaines moins bien explorés comme les politiques de prévention, l'appareillage éventuel ou les morsures et empoisonnements des soldats en campagne, sans omettre l'histoire des populations désormais appelées civiles, ni celle des corps mutilés (prise en charge des invalides). Outre la seule histoire de la traumatologie ou de la naissance de la chirurgie militaire, sont donc examinées aussi les conséquences des guerres sur la santé des populations.

Table des matières

Introduction
Chapitre I. Histoire des conflits, histoire des soldats : rappel bibliographique
Chapitre II. Les sources antiques

PREMIÈRE PARTIE : LA BATAILLE
Chapitre III. Bataille des chiffres et secret défense
Chapitre IV. La blessure : réalité et fiction
Chapitre V. Préparer les hommes à la bataille rangée
Chapitre VI. La bataille rangée : le principe, les armes
Chapitre VII. Si vis pacem, para bellum
Chapitre VIII. L'épreuve des sièges
Chapitre IX. Blessures hors combat
Chapitre X. Blessures de combat
Chapitre XI. Les animaux de combat : un autre risque
Chapitre XII. En route
Chapitre XIII. L'épuisement du soldat
Chapitre XIV. Maladies et épidémies
Chapitre XV. Les conditions de vie des commandants
Chapitre XVI. Le cas d'Alexandre
Chapitre XVII. Les chefs : des combattants hors du commun ?
Chapitre XVIII. Médecine et politique ou les périlleuses conséquences d'un chef malade
Chapitre XIX. Médecin, patriote ou empoisonneur ?
Chapitre XX. L'arme sanitaire

DEUXIÈME PARTIE : LES SOINS
Chapitre XXI. Assister, protéger, évacuer
Chapitre XXII. Premiers secours
Chapitre XXIII. Le service de santé des officiers
Chapitre XXIV. Médecine de survie et traumatologie
Chapitre XXV. Douleur et analgésie
Chapitre XXVI. Les risques liés à l'hémorragie, a l'infection et à la gangrène
Chapitre XXVII. Gestes chirurgicaux
Chapitre XXVIII. Remèdes externes et bandages
Chapitre XXIX. Amputation et prothèses
Chapitre XXX. Traitement des morsures et empoisonnements
Chapitre XXXI. Maladies collectives et pestilences
Chapitre XXXII. Soins aux convalescents
Chapitre XXXIII. Pour l'ennemi, soins ou tortures ?
Chapitre XXXIV. Médecin de cour : un poste à risques
Chapitre XXXV. Vétérans et blessés de guerre

Conclusion

Bibliographie
Index locorum
Index nominum
Index verborum

Informations complémentaires :

En savoir plus
Évelyne Samama est professeur des universités en histoire ancienne et enseignant-chercheur au laboratoire DYPAC.

Dernière mise à jour de cette page : 18 juillet 2017


Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

http://www.uvsq.fr