Vous êtes ici : DYPACFRActualités

Guido delle Colonne, une œuvre et sa réception dans l’Europe médiévale

Colloque international sur L’Historia destructionis Troiae de Guido delle Colonne. Le colloque se penchera également sur la réception du texte en Italie, en France, en Espagne, en Allemagne et en Angleterre.

du 6 février 2020 au 7 février 2020

Le 6 et 7 fevrier 2020
- jeudi 6 février à l’université Paris Nanterre (accessible depuis Paris centre en RER A - station : Nanterre Université) ; 
- et vendredi 7 février à la Maison de la Recherche de l’université Paris 3 Sorbonne nouvelle, 4 rue des Irlandais, 75005.
Guido delle Colonne, une œuvre et sa réception dans l’Europe médiévale

L’Historia destructionis Troiae de Guido delle Colonne a connu un succès extraordinaire dès sa composition à la fin du XIIIe siècle. On cite toujours ces quelque 240 manuscrits connus qui ont transmis le texte. Pour autant, les recherches sur son œuvre restent comptées et des questions restent ouvertes sur l’auteur (juge, historien et poète ?), sur les sources dont le décisif Roman de Troie en vers de Benoît de Saint Maure, sur la facture et le style de son œuvre et sur ses desseins dans une période particulièrement troublée. Si des avancées critiques importantes ont vu le jour ces dernières années, elles ne sont pas en passe d’être épuisées et méritent d’être envisagées sur nouveaux frais. L’intérêt de l’Historia tient aussi bien aux traductions, adaptations, résumés, auxquels elle a prêté jusqu’au XVIIe siècle, dans l’Europe entière. Les époques et les milieux, la circulation des manuscrits, les poétiques inventées, les circonstances et les fondements idéologiques, les supports — textes et/ou images, objets, plafonds peints… — donnent une lecture de Guido plus ou moins spécifique, sans être exclusive. C’est pourquoi ce colloque se penchera également sur la réception du texte en Italie, en France, en Espagne, en Allemagne et en Angleterre. Les liens de filiation et d’émancipation éclaireront ainsi dans une démarche comparative et spéculaire le texte source comme la diversité de ses appropriations, et les raisons d’une diffusion aussi spectaculaire, dessinant les contours d’une littérature européenne troyenne sur fond d’intertextualité

Guido delle Colonne and his Reception in Medieval Europe


Guido delle Colonne’s Historia destructionis Troiae has been a phenomenal success since its composition at the end of the 13th century. Its approximately 240 known witnesses are frequently mentioned as proof of its successful dissemination. Nevertheless, academic studies remain limited and questions remain open about the author himself (judge, historian and poet?), about his sources – including the essential Trojan novel in verse by Benoît de Saint Maure –, about the construction and style of his work and about its intents in a particularly troubled period. While significant progress has been made in recent years, studies are far from being exhaustive and the case deserve to be considered anew. Historia's interest lies in particular in the translations, adaptations and summaries it generated throughout Europe until the 17th century. The background and context of the circulation of texts and manuscripts, the poetics invented, the ideological frameworks, the media - texts and/or images, objects, painted ceilings... - give each time more or less specific interpretations of Guido, without being exclusive. Therefore, this conference will also focus on the reception of the text in Italy, France, Spain, Germany and England. It aims thus to shed new lights on the original text as well as on the diversity of its appropriations, between filiation and emancipation. In this regard, the spectacular diffusion has contributed to strenghten a Trojan European literature.



Informations complémentaires
Organisatrices :
- Anne Rochebouet (DYPAC - Paris Saclay)
- Aude Mairey (LAMOP - Paris 1)
- Florence Tanniou (Paris Nanterre - cslf)
- Catherine Croizy-Naquet (Paris 3 Sorbonne Nouvelle - CEMA)